Je devais avoir 4 ou 5 ans la première fois que je suis allée dans cette ville et comme mon père ou ma mère disait lors du trajet en voiture : "On part voir Montpellier" et qu'à 5 ans on est plutôt logique, je demandais à l'un ou à l'autre inlassablement toutes les demi-heures environ comme le font tous les enfants : " On arrive quand à Ton Pellier ?" Pour réponse, j'entendais le rire de mes parents, au début. Puis au fur à mesure des kilomètres et de la question répétée sans cesse (Ile de France - Montpellier : pas moins de 800 KM !!) je devais sûrement entendre autre chose que leurs rires...Cette anecdote est restée dans ma famille ; il faut dire qu’il y a eu aussi : Ton Martre, Ton Parnasse…

Depuis, je suis retournée à plusieurs reprises à Montpellier mais il y a si longtemps que je n’en garde que de vagues souvenirs. Je me rappelle un orage et des trombes d’eau dévalant les rues, je me rappelle la place de la Comédie qui dans ma mémoire se nommait alors la place de l’œuf et dont la raison m' échappe.

 

IMG_1777 (2)
IMG_1783
IMG_1787
IMG_1796 (2)
IMG_1799 (2)
IMG_1812 (2)
IMG_1818 (3)
IMG_1828 (3)
IMG_1831 (2)
IMG_1836
IMG_1853 (2)
IMG_1847
IMG_1860
IMG_1859

 

 

Ville de contrastes et de lumière

 

Comme c'est photogénique un centre historique sans voiture !