Sew Easy

05 septembre 2019

Un coeur à l'autre

 

"Comprends-tu que l'on parte et qu'on se dise adieu. Comprends-tu que ce mot la main puisse l'écrire, la main puisse le signer, les lèvres se le dire. Je ne sais pas. J'ignore où le destin m'entraîne mais quelque soit mon sort, quelque soit ton bonheur, quelque soit les tourments de ma vie incertaine, je ne t'oublierai pas tant que battra mon coeur. Daigne accepter mon gros, sur les deux joues, un gros bécot."

Ces mots ne sont pas les miens. Ils ont été empruntés à un ou une inconnue qui les a déposés au dos d'une carte postale. Celle-ci daterait des années 20. Je vous la livre brute et sans correction aucune, l'écriture est belle, l'orthographe un peu plus aléatoire...mais pourtant tellement plus élégant comme lettre de rupture que les SMS de maintenant...

A partir de ces quelques lignes, on pourrait imaginer mille et une histoires. La grammaire ne me permet pas de savoir qui est l'auteur, un homme, une femme ? Comme la personne s'adresse à "mon gros", j'aurais tendance à penser que c'est une femme qui quitte son homme... A moins que ce soit un homme qui quitte "son gros"... Sur le recto de la carte, on peut y lire ceci (Enfin ma fille et ses yeux peu usés) « Un cœur à l’autre uni, jamais ne se retire, Il pour l’en séparer, il faut qu’on le déchire »

Voilà pourquoi j’aime fouiller dans les bacs des vendeurs de vieilles cartes postales, pour l’illustration mais surtout pour les mots posés au dos de ces écritures si raffinées si soignées et parfois de me demander depuis combien d’années je n’ai pas envoyé de cartes postales…

 

 

IMG_1940IMG_1933IMG_1928IMG_1936

 

Cette jolie dame au corsage fleuri m’a inspiré ce bracelet deux tours :
un biais en liberty, du cuir pailleté vieux rose et le tour était joué !

 

 

Posté par seweasy à 20:34 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


25 juin 2019

On connait la chanson

 

Comme un vieux chanteur qui sans cesse entonne la même rengaine ; comme un disque rayé qui bute sur le refrain (un 45 tours que les moins de 30 ans n’ont peut-être jamais eu entre leur main), bref je vous repasse la même chanson encore et encore car cet air là, moi, finalement, je l’aime bien et que je n’ai pas fini de le fredonner malgré la multitude de titre qui sort chaque jour.

Ma chanson est un classique, elle reprend exactement les mêmes accords que le morceau "Cactus" sorti en mai 2017 mais sur une échelle chromatique différente.

Après « Cactus », je vous présente « Pétrole » ou bien " Paon" ou encore "Canard", je n'arrive pas à choisir le titre. Mais peu importe, tant que la mélodie est douce.

 

IMG_1883IMG_1904IMG_1887IMG_1894

 

Plumetis de chez Cousette - patron Must have de Aime comme Marie

 

Et sinon, je n'ai pas abandonné la couture c'est juste que je cours après le temps et après une petite balle jaune,
ce qui me laisse peu le loisir de prendre en photo mes cousettes !

Merci à toutes celles et celui qui passent encore par ici malgré mon manque d'assiduité.

 

Posté par seweasy à 18:56 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , ,

17 mai 2019

Des fleurs pour faire venir le printemps

 

Acquis depuis plus d'un an, ce tissu merveilleux aux fleurs évocatrices du printemps dormait dans son écrin de papier de soie où je l'avais soigneusement emballé puis rangé telle une précieuse étoffe. Si belle, si douce. La couper me demanda un effort et fut source d'hésitations. Il lui fallait un patron simple, un patron sans fioriture ni tralala ; la beauté du tissu se suffisant. Un patron qui tomberait bien, un patron aux courbes féminines. Je fouillai dans la pile de mes patrons, envisageant l’un puis l’autre pour finalement me rendre compte que je ne possédais pas celui qui serait adéquat. Une balade sur la toile plus tard, j’avais Le Patron : Miroir de Aime comme Marie. Un patron déclinable à l’envi !

J’allais encore différer la coupe, quand pensant tout haut,  je dis, alors que ma fille passait près de moi : « Oh non, il est trop beau ce tissu, je ne peux pas le couper… » Sa réplique appropriée tomba à point nommé et finit de me convaincre «  Tu comptes le porter en pagne ce tissu ? Non ? Alors coupe-le ! »

Je m'exécutai séance tenante et une paire d'heures plus tard naissait ce magnifique bouquet de fleurs :

 

IMG_2029IMG_2014IMG_1982 (2)IMG_0559IMG_2012 (2)

 

Patron Miroir de Aime come Marie -

Viscose Cotton & Steel Rifle Paper Co achetée sur le site Cousette

 

 

Non seulement cette viscose est belle mais en plus, elle est d'une douceur incroyable et facile à coudre !

Espérons juste qu'au fil des lavages, les fleurs ne fanent pas !

 

 

 

 

Posté par seweasy à 19:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

19 avril 2019

La Délicate et le Novice

 

Il était une fois une femme d'âge mûr (pour ne pas dire vieille, mot banni par la société du 21ème siècle...) qui s’était mise en tête de se faire tirer le portrait (j’ai bien dit le portrait). Elle avait pris le pli de se mettre en boîte elle-même (de se prendre seule en photo, pour la mise en boîte, elle est bien servie, c’est toute la famille qui y va de son couplet ; si les quolibets faits à son encontre se transformaient en pièce d’or, elle pourrait aisément s’acheter un château en Espagne où ailleurs.)

La femme s’était donc mise en quête d’un volontaire pour lui tirer le portait. La quête fut longue et laborieuse. Elle avait demandé dans la maisonnée mais ces appels étaient restés sans réponse…Elle en vint, épuisée et lassée, par faire du chantage à son époux. Ce dernier lui octroya quinze minutes pour effectuer la tâche.

Monsieur n’étant pas photographe de métiers ni de loisirs d’ailleurs, elle fit les réglages sur lui, lui enjoignit de prendre à sa place et se mit à la sienne. Il eut comme consigne de ne pas bouger et s’y tint sans vaciller.  Il déclencha l’appareil à plusieurs reprises écoutant les instructions transmises par la Délicate du haut de son perron.

Comme il était novice en la matière, il omit de lui dire qu’elle avait les yeux fermés sur chaque cliché...

 

 

 

IMG_1741 (2)
IMG_1747
IMG_1732_LI
IMG_1744 (2)
IMG_1742

 

 Voile de coton de AnnaKabazaar, aérien et délicat à coudre mais au joli tombé

Patron "Petites choses" de Atelier Scâmmit.

 

 

 L'histoire ne dit pas si le novice reprit du service

Il se débrouilla pourtant comme un chef même si ce fut bref !

 

 

Posté par seweasy à 20:42 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , ,

01 avril 2019

Mont[pellier]

 

Je devais avoir 4 ou 5 ans la première fois que je suis allée dans cette ville et comme mon père ou ma mère disait lors du trajet en voiture : "On part voir Montpellier" et qu'à 5 ans on est plutôt logique, je demandais à l'un ou à l'autre inlassablement toutes les demi-heures environ comme le font tous les enfants : " On arrive quand à Ton Pellier ?" Pour réponse, j'entendais le rire de mes parents, au début. Puis au fur à mesure des kilomètres et de la question répétée sans cesse (Ile de France - Montpellier : pas moins de 800 KM !!) je devais sûrement entendre autre chose que leurs rires...Cette anecdote est restée dans ma famille ; il faut dire qu’il y a eu aussi : Ton Martre, Ton Parnasse…

Depuis, je suis retournée à plusieurs reprises à Montpellier mais il y a si longtemps que je n’en garde que de vagues souvenirs. Je me rappelle un orage et des trombes d’eau dévalant les rues, je me rappelle la place de la Comédie qui dans ma mémoire se nommait alors la place de l’œuf et dont la raison m' échappe.

 

IMG_1777 (2)
IMG_1783
IMG_1787
IMG_1796 (2)
IMG_1799 (2)
IMG_1812 (2)
IMG_1818 (3)
IMG_1828 (3)
IMG_1831 (2)
IMG_1836
IMG_1853 (2)
IMG_1847
IMG_1860
IMG_1859

 

 

Ville de contrastes et de lumière

 

Comme c'est photogénique un centre historique sans voiture !

 

 

Posté par seweasy à 20:48 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,


15 mars 2019

Des tas de gens

 

Dans la vie, on rencontre des tas de gens, des gens qu’on avait envie de connaître, d’autres qui nous ont été imposé, des gens qu’on avait envie de connaître mais qui ne se sont pas imposés…Ceux qu’on croyait connaître mais sont devenus des étrangers, des étrangers devenus des proches alors qu’on se croyait éloignés.

Il y a ceux qu’on garde. Il y a ceux qu’on perd. Il y a ce qu’on garde d’eux, il y a ce qu’on voudrait à jamais oublier.

Dans la vie, on rencontre des tas de gens, perdus ou gardés, ils sont quand même un morceau de nous et je suis aussi un petit caillou dans le tas des gens des autres…

 

Cette petite pochette a été cousue avec amour pour cette amie de la famille qui pour moi est une belle pierre précieuse. 

 

IMG_1286
IMG_1288
IMG_1579
IMG_1279
IMG_1292

 

Patron pochette Merci giroflée - tissus de ma réserve.

 

L’important n’est pas d’avoir un gros tas de gens, mais de savoir extraire les pépites...

 

Posté par seweasy à 19:08 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,

19 février 2019

La bohème ?

 

On dit d'elle qu'elle est bohème. Enfin, qu'elle a un petit quelque chose emprunté à ce style. C'est sûrement dans la forme des manches et dans la découpe du devant qu'il faut y voir cette tendance. J'y ai ajouté, afin de souligner la découpe, deux surpiqûres brodées de coton rouge, le tout bien sûr à la main. C'est l'idée que je me fais des blouses portées par les hippies, les bandeaux dans les cheveux et les vestes en peau de mouton en moins. Juste deux traits de broderie sur de la double gaze, remplaçant le crépon des années des 60-70.

Alors oui, ma blouse est bien plus sage que celles des festivaliers de Woodstock. La raison : elle doit être bureau-compatible et non portée pour aller danser, gambader dans les champs.

Une fois n'étant pas coutume, je vais vous parler "technique", enfin si peu car ce patron ne comporte aucune difficulté technique surtout si comme moi : exit la goutte, l'ouverture de devant et de derrière. Pour cette première exécution, je voulais aller au plus simple. Comme d'habitude avec Atelier Scämmit tout tombe parfaitement et les finitions sont aux petits oignons. J'ai juste dû raccourcir les manches de 5 bons centimètres, et oui je n'ai pas des bras de gibbon :) 
Cette blouse se monte donc très facilement, elle demande juste de la minutie dans la répartition des fronces.  

 

IMG_1472_LI

IMG_1505

IMG_1473

IMG_1509

IMG_1479

IMG_1476

IMG_1480

 

Patron "Petites Choses" Atelier Scammit- Double Gaze MT

 

Ce patron offrant de multiples versions, vous connaissez la suite...Ce n'est que le début d'une nouvelle série !

 

 

Posté par seweasy à 19:17 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

24 janvier 2019

La blouse de Montmartre

 

 

Ce jour-là, le soleil avait chassé pluie et nuages de la veille. La capitale sous un ciel bleu et une lumière d'hiver resplendissait. C'était le jour à prendre l'air. Bien emmitouflés, nous avons erré dans les rues de Paris, 12 kilomètres les long des quais puis un coup de métro pour atteindre Montmartre, gravir  les escaliers, redescendre les rues pentues serpentant autour de la butte et tomber rue d'Orsel par le plus grand des hasards. Dans cette rue aux mille tissus, je n'ai pas pu faire autrement que de rentrer dans la boutique "Sacrés coupons".
Ce jour-là, nous étions le 26 décembre 2018, un jour à marquer d'une pierre blanche car je ne suis ressortie que chargée d'un coupon. Oui, un seul coupon de tissu ! Le reste de la famille m'attendant dans le froid pendant la fouille des montagnes de tissus. Plusieurs fois, j'ai failli renoncer et ressortir bredouille. Trop de choix tue l'envie...Et alors que j'allais franchir le pas de la porte, ce fut une évidence, j'avais trouvé mon trésor ! Un coupon de 3 mètres de coton pour chemise tissé très fin, doux et souple. 

Une fois regagné le sud-ouest, le coupon, après avoir été lavé, en blouse "envol" fut transformé. Deuxième opus de ce patron et toujours les mêmes constatations : Il tombe parfaitement, les finitions sont soignées et pour celles qui redoutent l'étape des boutonnières et bien on peut s'en passer et adopter la méthode de feignasse comme moi : coudre directement les boutons sur les pattes de boutonnage. L'illusion est parfaite !

  

 

IMG_1426
IMG_1396 (2)
IMG_1427
IMG_1394 (2)
IMG_1402
IMG_1382
IMG_1429

 

Donc tissu 100% coton de "Sacrés Coupons", rue d'Orsel, Paris XVIII 

Patron ENVOL de l'Atelier Scämmit

 

Photos sur pattes faites Melle J qui dans un mois sera majeure...

 

Cette blouse est aussi belle endroit et qu'envers,
si bien qu'une fois je suis arrivée au bureau en l'ayant enfilée à l'envers...

 

Posté par seweasy à 08:54 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , ,

16 janvier 2019

Cousu de fil blanc #2

Pierre, Paul, Jacques et les autres 

Sans Pierre pas de Paul, sans Paul pas de Jacques. Puis, deux autres ont rejoint la bande mais ces deux-là m’ont vite quittée, tellement rapidement que je n’ai pas pu les baptiser ni les photographier. Oh, je ne leur en veux pas, car je sais qu’ils sont entre de bonnes mains depuis cet été.

A la fin de l’automne, deux autres compères ont été également fait leur apparition. Je savais que je devrais me séparer deux à la Noël et fis en sorte de ne pas trop m’attacher. Ils me faisaient pourtant beaucoup d’effet et de l'oeil à chaque fois que je passais près d’eux. Jean et Claude devaient prendre la route vers le nord. Je les y accompagnai retardant ainsi le moment de la dure rupture.

 

IMG_1269
IMG_1312
IMG_1273
IMG_1302
IMG_1271
IMG_1306
IMG_1270

 

 

Jacquard du filon  STUDIO WALKIE TALKIE

Lanière de cuir et Rivet de CuirTextileCréa

Patron du cabas du livre "Un esprit de famille"

 

La bande de Paul s'agrandit, saurez-vous me dire combien d'acolytes baptisés ou pas en font partie ?

Une petite surprise attend celle ou celui qui donnera la première bonne réponse :)

 ****

La gagnante est Agnès, j'attends son adresse postale via "contacter l'auteur" et lui enverrai la petite surprise !

 

 

Posté par seweasy à 19:16 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

10 janvier 2019

Cousu de fil blanc #1

Si vous suivez un peu ce blog, que vous n'en avez pas perdu le fil, vous ne serez pas étonnés de voir qu'encore une fois, sous le sapin j'ai glissé des cadeaux faits maison, nés sous le pied de biche. 

Vous ne serez pas surpris de constater que des pochettes ont, une fois de plus, été distribuées. Point d'originalité. Encore et toujours ce modèle qui chez moi devient un classique. La singularité ne résidant pas dans la forme mais dans le tissu. Trouver Le Tissu s'apparente à la quête du précieux métal, on fouille, on fouine et enfin on tombe sur le filon. Tel un orpailleur, on saute alors de joie nos pépites en main. Puis vient le moment de l'assemblage : allier les bons coloris à nos précieux afin qu'ils deviennent des objets uniques, pensés et cousus pour celui ou celle qui les recevra.

 

 

IMG_1255
IMG_1332 (2)
IMG_1260
IMG_1324
IMG_1327

 

Tissu extrait de ce filon-là : Studio Walkie Talkie

 

Magnifiques Jacquards au délicat tissage Or et Indigo

 

 

  

Posté par seweasy à 22:16 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , ,