Je ne sais plus quand cela a commencé. Un jour, il s’est installé,  comme ça,  sans demander la permission. La vieille encore, j’étais libre. Enfin, je le croyais. Naïvement, je pensais qu’habiter en France, m’abritait de la censure et qu’ici je pouvais écrire tout ce qu’il me passait par la tête, c’était sans compter l’opinion bien-pensante plus stricte que la censure, bien plus pesante que l’interdit…A vrai dire, je devrais plutôt parler de l’opinion « bien-dépensante ».
Je consomme donc je suis, je dépense donc je vis !

Le doute m'a saisie. Impossible de m’en détacher, il me collait. Comme un habit devenu trop petit sur lequel on tire par un bout puis par un autre, on se tortille, se contorsionne dans tous les sens mais rien n’y fait, on ne peut s’en débarrasser… Le doute est tenace, il grandit et peu à peu prend toute la place. Il finit par nous désorienter et nous perd dans un brouillard diffus. On voit bien pourtant que, derrière, la lumière tente de percer…

 

IMG_1221

 

Je ne sais pas où l'on va, j'ai un gros doute sur le lieu où nous menera la route...