Tout va très vite à l’ère du numérique. On n’a même pas le temps de connaitre un quart voire un dixième des fonctions de nos téléphones intelligents que déjà ils sont dépassés, que déjà il faudrait les jeter au rebut et acquérir le nouveau modèle qui fait tout mieux. Eh bien, là je résiste, tout ce que j’exige d’un téléphone c’est qu’il remplisse sa fonction première : me permettre de TELEPHONER, le reste pour moi c’est du superflu…Et je ne vous raconte pas comme je suis habile avec mon vieux portable plus si intelligent que ça pour prendre des photos…Là, on peut dire que j’atteins le niveau zéro…En fait, je n’ai tout simplement pas envie.

Tout comme je n’ai plus envie d’être pressée ou de faire les choses à toute vitesse. Et finalement, en prenant son temps, je me demande si on n’en perd pas moins ?

En couture, en tout cas, j’y vais maintenant plus lentement, m’appliquant dans les finitions, je ne fonce plus tête baissée. Je prends mon temps et en perds moins à découdre les étourderies.

Cette chemisette "Pivoine" se monte très facilement, surtout quand on en est à son deuxième opus.

 

IMG_9492 (980x1024)IMG_9530 (1024x1024)IMG_9507 (1024x1024)IMG_9534 (616x1024)IMG_9514 (1024x1024)IMG_9542 (1024x683)IMG_9526 (683x1024)IMG_9545 (1024x683)IMG_9551 (1024x683)

 

 

Patron "Pivoine" de Delphine et Morissette -
Tissu Petit Pan acheté il y a fort longtemps, comprendre il y a deux ans...

 

J'ai bien envie d'essayer de transformer ce patron en robe-chemise, sait-on jamais
si un jour il prenait l'envie au soleil de venir nous caresser la peau de ses doux rayons tout chauds ?

Quoi ? On peut bien encore rêver ?